Image Chargement....
Image
Français English

Brouilly 2020

RESERVE DU CHATEAU

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2011   2012   2013   2014   2015   2016   2017   2018   2019   2020  

Cépage

100% Gamay

Situation géographique

Le vignoble beaujolais, très accidenté, bloqué par les premiers contreforts du massif central, surplombe la plaine de la Saône entre Mâcon et Lyon. Ancré au pied du Mont Brouilly, le Château de Pierreux compte parmi les plus belles demeures du Beaujolais. Plusieurs siècles d'histoire ont façonné cette ancienne maison forte du XIIIème siècle dont deux tours subsistent encore. Le Château de Pierreux a été remanié à plusieurs reprises au fil du temps. Ses caves voûtées datent du XVIIème siècle tandis que l'actuelle bâtisse fut construite au XIXème.

Terroir

Le vignoble de Pierreux s'étend sur 106 hectares de vignes enracinées sur des sols de granit rose, de schistes, de silice, parsemé de pierres de porphyre bleu, peu profonds et très filtrants.

La vigne

Densité de plantation : 6 000 à 10 000 pieds/ha
Age de la vigne : 42% des parcelles ont plus de 40 ans.
Taille : gobelet et Cordon

Philosophie de travail : Une culture en lutte raisonnée parcelle par parcelle. Tout est attentivement analysé : la pression des maladies, le nombre des insectes ravageurs et auxiliaires présent dans l’agro système des parcelles, la taille et le nombre des grappes, la nuisibilité des mauvaises herbes, l’état du feuillage de la vigne, etc.
Le travail du sol : décavaillonnage, griffage, lame inter ceps.

Cette philosophie répond à 3 objectifs :
- Raisonner la protection phytosanitaire
- Rétablir l’équilibre physiologique de la vigne
- Protéger l’environnement

Vinification et élevage

Un léger tri a dû être effectué, à réception de vendange pour parfaire la cuvée et sublimer sa qualité. Les raisins sont égrappés à 100% puis vinifiés en cuve béton. Nous avons appliqué une fermentation assez lente entre 22 et 28°C avec 1 remontage par jour et une macération de 12 à 18 jours, avec 2 à 4 délestages en fin de macération. L'élevage en foudres de chêne de 50hL a duré 6 mois pour développer la structure, lisser les tanins et permettre une micro oxygénation.
Première mise en bouteille en mars 2021.


Dégustation

Doté d'une belle robe pourpre intense, ce Brouilly s'ouvre sur des notes florales, de fruits noirs et de chocolat noir. La bouche est dense, charnue et élégante avec des notes de caramel au lait et de pivoines. Les tannins sont fondus et soyeux. Nous retrouvons également la touche minérale qui caractérise les vins de Pierreux.


Potentiel de garde

Sa concentration et son élégance nous permettra de le déguster jeune, mais c'est un vin qui pourra vieillir sans problème (4 à 8 ans voir plus).

Millésime : 2020

L’année 2020 aura été inédite pour tous, y compris en viticulture!
Après un hiver très doux entraînant un débourrement précoce. Le printemps a été également chaud, sec et très ensoleillé. Juin a été plus contrasté en se montrant froid, pluvieux puis caniculaire, sec et très ensoleillé. Le début de floraison a été très précoce, vers le 20 mai. Le début de véraison a été relevé aux alentours du 18 juillet. Le mois de juillet a été relativement chaud et très sec, avec des précipitations rares et hétérogènes (3ème mois de juillet le plus sec depuis 1964). Le mois d’août a été contrasté, chaud voire très chaud les deux premières semaines, puis frais à partir du 28 août. Les précipitations ont été très irrégulières, avec une pluviométrie nettement inférieure à la normale mais très variable d’un secteur à l’autre du vignoble.
La récolte 2020 est marquée par une hétérogénéité d’une parcelle à l’autre, due à la grande diversité des terroirs, avec une résistance à la sècheresse qui leur est propre et quelques pluies tombées ici ou là. Les indicateurs de stress hydrique n’ont jamais été aussi prononcés. La plupart des gamays ont été vendangés très mûrs.
Les vendanges au Château ont débutées le 24 août! La maturité phénolique était parfaite. Certaine cuvée atteignaient les 15°-16°C ! Les fermentations alcooliques ont été lentes et laborieuses … mais quel millésime !


 Voir la fiche PDF