Image Chargement....
Image
Français English

Brouilly 2021

GRANDE RESERVE

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2011   2013   2014   2015   2016   2017   2018   2021  

Cépage

100% Gamay

Situation géographique

Le vignoble beaujolais, très accidenté, bloqué par les premiers contreforts du massif central, surplombe la plaine de la Saône entre Mâcon et Lyon. Ancré au pied du Mont Brouilly, le Château de Pierreux compte parmi les plus belles demeures du Beaujolais. Plusieurs siècles d'histoire ont façonné cette ancienne maison forte du XIIIème siècle dont deux tours subsistent encore. Le Château de Pierreux a été remanié à plusieurs reprises au fil du temps. Ses caves voûtées datent du XVIIème siècle tandis que l'actuelle bâtisse fut construite au XIXème

Terroir

Le vignoble de Pierreux s'étend sur 106 hectares de vignes enracinées sur des sols de granit rose, de schistes, de silice, parsemé de pierres de porphyre bleu, peu profonds et très filtrants.

Le domaine a été certifié Haute Valeur Environnementale (HVE) en 2020.

La vigne

Densité de plantation : 10 000 pieds/ha
Age de la vigne : 85 ans
Rendements : 25hl
Taille : gobelet
Philosophie de travail : Une culture en lutte raisonnée parcelle par parcelle. Tout est attentivement analysé : la pression des maladies, le nombre des insectes ravageurs et auxiliaires présent dans l’agro système des parcelles, la taille et le nombre des grappes, la nuisibilité des mauvaises herbes, l’état du feuillage de la vigne, … Le travail du sol : décavaillonnage, griffage, lame inter ceps.
Cette philosophie répond à 3 objectifs :
- raisonner la protection phytosanitaire,
- rétablir l’équilibre physiologique de la vigne
- protéger l’environnement

Vinification et élevage

La vendange est égrappée à 100%. Nous avons appliqué une fermentation assez lente entre 22 et 25°C et une macération de 28 jours. Les jus ont été entonnés en foudres.
Cette cuvée s'élèvera sur lies fines, dans les caves voûtées du château, pendant 19 mois.
Le tirage de 6 666 bouteilles s'est effectué fin mars 2022.

Dégustation

Robe : grenat profond.
Nez : très intense, il nous dévoile des parfums subtils et variés. Les fruits des bois se mêlent à merveille avec des notes d'iris, de pivoines, de chocolat noir et d'épices qui complexifient ce panel aromatique.
Bouche : charnue et chaleureuse, puissante et suave. Une palette de fruits noirs envahit nos sens pour réveler une belle longueur.

Potentiel de garde

Entre 3 et 8 ans.

Millésime : 2021

Le premier trimestre 2021 s’est caractérisé par une température moyenne et une pluviométrie un peu excédentaire. Ces conditions ont conduit à un débourrement atteint le 5 avril en moyenne. Ce même mois a été marqué par une période de gelées « historiques » entre le 5 et le 8 avril. Le mois de mai a lui aussi été particulièrement froid, très pluvieux et assez bien ensoleillé. Suite à ces deux mois frais, le début de floraison a été atteint à une date tardive (aux environs du 9 juin). Juillet a été frais, peu ensoleillé et très pluvieux. Cela faisait 44 ans qu’il n’avait pas autant plu en juillet. Août a été globalement frais et sec. Le stade de début de véraison a été atteint aux alentours du 5 août. À ce stade, le millésime 2021 présentait un retard de 18 jours par rapport à 2020. Cette climatologie a engendré un surcroît de travail dans les vignes et ne nous a laissé aucun répit. Heureusement, celle-ci est redevenue clémente après le 12 août, et ce jusqu’aux vendanges.
Les vendanges au Château de Pierreux ont débuté le 13 septembre dans des conditions plutôt fraîches. Cela positionne 2021 comme le 4ème millésime le plus tardif depuis 1992.
La récolte 2021 est marquée par l’hétérogénéité d’une parcelle à l’autre, due à la grande diversité des terroirs, avec une sensibilité variable aux différents aléas de l’année, qui se traduit au final par des rendements variables (de corrects à très faibles). Un tri à la vigne et au chai ont été opérés au Château de Pierreux. Les vins sont dans la « modération », plus légers en alcool et en structure tannique que certains millésimes « chauds » des dernières années.


 Voir la fiche PDF