Image Chargement....
Image
Français English

Brouilly 2020

TERRES DE PIERREUX 2020

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2020  

Cépage

100% Gamay

Situation géographique

Le vignoble beaujolais, très accidenté, bloqué par les premiers contreforts du massif central, surplombe la plaine de la Saône entre Mâcon et Lyon. Ancré au pied du Mont Brouilly, le Château de Pierreux compte parmi les plus belles demeures du Beaujolais. Plusieurs siècles d'histoire ont façonné cette ancienne maison forte du XIIIème siècle dont deux tours subsistent encore. Le Château de Pierreux a été remanié à plusieurs reprises au fil du temps. Ses caves voûtées datent du XVIIème siècle tandis que l'actuelle bâtisse fut construite au XIXème.

Terroir

Le vignoble de Pierreux s'étend sur 106 hectares de vignes enracinées sur des sols de granit rose, de schistes, de silice, parsemé de pierres de porphyre bleu, peu profonds et très filtrants.


Les Terres de Pierreux, une sélection parcellaire, expression de ce terroir multiple!


Cette cuvée 2020 produite en quantités limitées, assemble deux parcelles remarquables :
« La Roche », 0.48 ha, de granite rose d’Odenas (100%). Ce sol, communément appelé Saprosol par les géologues, se caractérise par des sables grossiers, des saprolites de granite rose, friables puis durs mais peu argilisés sur une faible profondeur. Le plateau est orienté Sud.

« Les Mines », 0.83 ha, exposés Nord Est, de dépôts anciens. Cette parcelle est sur une zone très profonde. Le sol limono-sablo-argileux, est acide, et se caractérise par des petits cailloux granitiques sur de la roche siliceuse finement fracturée, à grain fin. En profondeur on trouve également de la roche quartzeuse dure.

La vigne

Les Mines
Densité de plantation : 10 000 pieds/ha
Age de la vigne : Plantation en 1961 (60 ans)
Taille : Gobelet

La Roche
Densité de plantation : 9 000 pieds/ha
Age de la vigne : Plantation en 1978 (43 ans), enherbée.
Taille : Gobelet

Philosophie de travail : Une culture en lutte raisonnée parcelle par parcelle. Tout est attentivement analysé : la pression des maladies, le nombre des insectes ravageurs et auxiliaires présent dans l'agro système des parcelles, la taille et le nombre des grappes, la nuisibilité des mauvaises herbes, l'état du feuillage de la vigne, etc. Le travail du sol : décavaillonnage, griffage, lame inter ceps.
Cette philosophie répond à 3 objectifs :

- Raisonner la protection phytosanitaire

- Rétablir l'équilibre physiologique de la vigne

- Protéger l'environnement

Vinification et élevage

La Roche” a été vendangée le 24 août 2020. Cette parcelle a été entièrement égrappée mais non foulée, encuvée par gravité avec une macération de 20 jours. Un seul remontage par jour de 10 minutes. En effet, les raisins présentaient un réel potentiel et le souhait était de ne pas surextraire mais exprimer la finesse et le racé. Pas de pigeage ici mais cinq délestages en toute fin de macération. Enfin, cette cuvée a bénéficié d'un élevage de 24 mois en foudre de chêne.

Les Mines” a été vendangée le 7 septembre et a été vinifiée à l'identique avec 15 jours de macération.

Les deux cuvées ont été assemblées et légèrement filtrées avant la mise au château le 15 novembre 2021 de 3 333 bouteilles.

Dégustation

Cette cuvée à la robe rubis brillante et aux reflets violines révèle un nez de cerise noire, épicé et d'une belle minéralité. En bouche une subtilité incroyable, des tannins présents mais très souples, une rétro-olfaction sur la fraise des bois et les épices, des arômes intenses et persistants. Un Brouilly de haut vol !

Potentiel de garde

3 à 7 ans.

Millésime : 2020

L’année 2020 aura été inédite pour tous, y compris en viticulture!
Après un hiver très doux entraînant un débourrement précoce. Le printemps a été également chaud, sec et très ensoleillé. Juin a été plus contrasté en se montrant froid, pluvieux puis caniculaire, sec et très ensoleillé. Le début de floraison a été très précoce, vers le 20 mai. Le début de véraison a été relevé aux alentours du 18 juillet. Le mois de juillet a été relativement chaud et très sec, avec des précipitations rares et hétérogènes (3ème mois de juillet le plus sec depuis 1964). Le mois d’août a été contrasté, chaud voire très chaud les deux premières semaines, puis frais à partir du 28 août. Les précipitations ont été très irrégulières, avec une pluviométrie nettement inférieure à la normale mais très variable d’un secteur à l’autre du vignoble. La récolte 2020 est marquée par une hétérogénéité d’une parcelle à l’autre, due à la grande diversité des terroirs, avec une résistance à la sècheresse qui leur est propre et quelques pluies tombées ici ou là. Les indicateurs de stress hydrique n’ont jamais été aussi prononcés. La plupart des gamays ont été vendangés très mûrs.
Les vendanges au Château ont débutées le 24 août! La maturité phénolique était parfaite. Certaine cuvée atteignaient les 15°-16°C ! Les fermentations alcooliques ont été lentes et laborieuses … mais quel millésime !


 Voir la fiche PDF