Image Chargement....
Image
Français English

Le vin en devenir

LE VIN EN DEVENIR



Un vin de matière affirmée, d’une couleur extraordinairement dense, d’une élégance née de sa complexité, d’une souplesse qui égale sa force. On aime à le déguster dans sa jeunesse, où le fruité le dispute au tannin velouté. Mais on saura aussi attendre qu’il s’arrondisse tout doucement pour, au fil des millésimes, le boire dans dix ans, dans vingt ans peut-être… La cave dans la pierre abrite profondément, farouchement, comme autrefois la maison-forte, ces vins rares, en devenir… Pierreux c’est toute l’expression d’une vie, toute l’authenticité d’un vin au-delà même de la grande appellation Brouilly ; Pierreux est devenu lui-même unique…

Elaboration
La veille des vendanges, la visite des parcelles et la dégustation des raisins, des pépins et des jus permet de décider des dates idéales de récolte selon les parcelles. Commencent alors les vendanges. Manuelles, elles emploient une centaine de vendangeurs venus de tous horizons.

La Vinification
Tous les raisins sont soigneusement triés avant d’êtres encuvé. Pour optimiser les macérations et de ce fait extraire le maximum chaque cuve est rempli de 80 % de vendange eraflé ainsi seul les tanins et des baies sont extrais. Les macérations durent de 2 a 3 semaines suivant le potentiel a extraire de chaque cuvée. Chaque jour tout est déguster pour suivre l’évolution du futur vin et ne presser que quand on a obtenu de ces raisins le maximum. Durant toute la vinification un contrôle des température pour ne pas laisser partir les aromes les plus volatiles les cuves sont maintenue au alantour de 27 degré en debut de fermentation et 22 en fin. Pressurage doux et assemblage des vins de tire et de presses puis débourbage statique 48 heures plus tard. Soutirage en foudre à la fin de fermentation alcoolique pour favoriser la micro oxygénation et ainsi lisser les tanins La fermentation malolactique se deroulera naturellement au cour de l’hiver. Tirage en fûts bourguignons de 3 ou 4 vins, début février puis élevage pendant 10 mois.

L’élevage en foudre, tradition oblige !
Les vins de Pierreux ont de plus la particularité rare en Beaujolais d’être quasi exclusivement élevés sous bois. Le Château de Pierreux compte une quarantaine de foudres. Répartis dans trois foudreries . Les plus jeunes ont un an les plus vieux, plus de 50. Outre tous les bienfaits de cet élevage, ces foudres communiquent au vin une histoire propre à chacun d’eux et par là même leur confère une forte personnalité. Depuis l’été 2015, « la cave sous le chalet » accueille huit impressionnants foudres de 50 hl qui ont été assemblés à l’intérieur même de cette cave et qui viennent compléter quatre foudres installés en 2011 et 31 foudres plus anciens. Ce type d’élevage, très répandu dans le Beaujolais jusque dans les années 1960, puis abandonné au profit des cuves béton, a toujours été pratiqué à Pierreux. En effet, il participe du style des vins appréciés pour leurs tannins souples et leur belle rondeur. Pour souligner ce caractère gourmand, le foudre est un contenant idéal qui permet de minimiser l’influence du bois et de conserver leur personnalité aérienne. La prochaine étape, celle qui décidera de la naissance de la cuvée Réserve se situe en début d’année après dégustation de toutes les cuves pour élaborer l’assemblage idéal.